Sommaire

Pourquoi chercher une école adaptée pour les enfants précoces ? Parce que les enfants surdoués, précoces, à haut potentiel intellectuel ont parfois des besoins spécifiques ! S'ils ne sont pas pris en compte, cela peut avoir des conséquences très négatives pour l'enfant.

Le point dans notre article.

Besoins particuliers d’un enfant surdoué à l’école

Remarques préliminaires

  • Certains enfants précoces se sentent bien dans leur école, en changer n’est pas forcément une nécessité. Un enfant qui bénéficie d’un bon réseau d’amis, à qui les enseignants savent donner de quoi nourrir sa curiosité et son insatiable besoin de stimulation intellectuelle n’a pas à changer d’école, surtout s’il n’en exprime pas le besoin.
  • Mais, dans un certain nombre de cas, l’école la plus proche du domicile familial ne répond pas aux besoins des enfants précoces. Et, dans ce cas, trouver une école dans laquelle un enfant surdoué, précoce ou à haut potentiel se sentira bien, c’est parfois une gageure.

Caractéristiques de l'enfant surdoué

Un enfant surdoué est un enfant qui obtient un score de QI supérieur à 130 aux tests d'intelligence.

Sur le plan intellectuel, être surdoué ne signifie pas être plus intelligent que les autres mais avoir un mode de pensée et une structure de raisonnement différents :

  • Un enfant surdoué n’aborde pas les apprentissages de la même manière que les autres. Il pense de manière différente, il manifeste une forme d'intelligence particulière, ce qui explique qu’il puisse avoir du mal à s’adapter à l’école.
  • Son hypersensibilité et son affectivité envahissantes peuvent rendre les relations avec les autres enfants difficiles.
  • Cette hypersensibilité le rend capable de percevoir et de ressentir l'état émotionnel des autres sans même le chercher, ce qui le rend plus vulnérable tant qu’il n’a pas réussi à faire de ce potentiel une force et que cela reste une émotion envahissante.
  • Cette hypersensibilité est telle que les tiers peuvent le juger immature, incapable de prendre du recul. Comme il est très sensible, il en souffrira d’autant plus.

Une pédagogie adaptée

Trois remarques importantes :

  • Un enfant ne peut être motivé pour apprendre que si on lui propose une pédagogie adaptée à son rythme. Or, l'enfant surdoué va forcément aller à un rythme différent des autres puisque son intelligence est différente. C’est pourquoi il est si difficile de l’intégrer dans un parcours scolaire et un cursus qui ne sont pas faits pour lui.
  • En sus, un enfant surdoué peut manquer de méthode, car il apprend de manière intuitive et ne sait pas forcément expliquer son raisonnement et sa démarche intellectuelle. Il peut aussi ne pas re-trouver l’information faut de méthode.
  • L’espoir d’une école ou d’un enseignement adapté aux enfants surdoués, c’est de fournir un environnement pour que ses ressources intellectuelles et psychologiques, qui sont potentiellement très riches, puissent s'épanouir.

Surdoués en échec scolaire

C’est une réalité : 50 % des enfants testés comme « intellectuellement précoces » redoublent et 20 % d’entre eux arrêtent leurs études avant le baccalauréat. C’est très paradoxal et pourtant c’est vrai !

En fait, pour survivre à un environnement qui ne leur est pas adapté, ces enfants s’inhibent intellectuellement pour se conformer au modèle dominant et être accepté par leur entourage.

Que proposer aux enfants surdoués dans le cadre de l’Éducation nationale ?

L’Éducation nationale a pris position en se proposant de favoriser le dépistage et l’adaptation des établissements aux besoins de enfants intellectuellement précoces. Voici quelques textes à ce sujet :

  • « L’enrichissement et l’approfondissement des matières où l’élève est brillant, l’accélération du parcours scolaire ou la mise en place de dispositifs adaptés sont possibles ».
  • « Un programme personnalisé de réussite éducative (P.P.R.E.) peut être mis en œuvre en concertation avec la famille si l'élève a des difficultés importantes ».
  • « Dans le second degré, plus de 120 établissements publics et privés sous contrat ont mis en place des dispositifs particuliers, afin de favoriser la personnalisation des parcours des élèves intellectuellement précoces ».

Quelques constats et pistes à explorer :

  • De nombreux enfants surdoués bénéficient ainsi d’un saut de classe, mais ils peuvent se retrouver avec des enfants bien plus vieux et grands que lui. Cela peut poser des problèmes quand un enfant de 8 ans se retrouve (c’est plus fréquent qu’on ne le croit) avec des pré-adolescents de 11 ou 12 ans.
  • Quelques collèges proposent des classes ou des filières spéciales pour les enfants surdoués.
  • Il est important de ne pas attendre trop longtemps avant de leur en faire bénéficier pour qu’ils ne soient pas allés trop loin dans la spirale de la démotivation, de la perte de confiance et de l’échec.

Une école spécifique pour les surdoués

Proposer aux enfants surdoués, dès le début de leur scolarité, un parcours adapté pour qu’ils se construisent harmonieusement en acquérant des méthodes de travail et d’apprentissage qui correspondent à leur fonctionnement particulier, c’est la promesse des écoles spécifiques aux surdoués.

Dans ces écoles, ils doivent pouvoir être rassurés en se sentant faire partie d’un groupe d’enfants dans lequel ils peuvent s’intégrer sans se perdre et sans annihiler leur potentiel.

L’objectif : les mettre dans une dynamique de réussite pour s’épanouir harmonieusement à l'âge où ils ont besoin d’être reconnus et acceptés dans leurs spécificités pour devenir des adolescents équilibrés.

Écoles alternatives pour enfants surdoués

Depuis la rentrée 2019-2020, l'instruction est obligatoire à partir de 3 ans et jusqu’à l’âge de 16 ans révolus (article L. 131-1 du Code de l'éducation, tel qu'issu de l'article 11 de la loi n° 2019-791 du 26 juillet 2019). Attention, ce n'est pas la scolarisation qui est obligatoire mais l'instruction. Cette dernière peut être donnée à la maison ou dans une école alternative. À noter qu'à l'issue de la période d'instruction obligatoire, l’article L. 114-1 du Code de l’éducation (créé par la loi n° 2019-791 du 26 juillet 2019) impose à tous les jeunes jusqu’à leurs 18 ans une obligation de formation, qu’ils soient scolarisés ou non. Le respect de cette obligation est contrôlé par les missions locales. Le décret n° 2020-978 du 5 août 2020 définit les conditions qui doivent être réunies pour remplir cette obligation ainsi que les motifs d'exemption. Pour aider les jeunes à s’orienter, le gouvernement a mis en place un numéro vert, le 0 800 122 500, qui s'ajoute à la plateforme en ligne Nouvelles chances, pour bénéficier d'un accompagnement adapté.

Les pédagogies nouvelles, dites "alternatives", peuvent constituer une très bonne solution pour les enfants précoces :

  • parce que les individualités différentes y sont souvent mieux tolérées ;
  • parce qu’on ne cherche pas à faire entrer les enfants dans un moule ;
  • parce que les apprentissages sont à la fois plus individualisés et que des projets collectifs permettent à chacun de trouver sa place en mettant en valeur ses compétences particulières.

Ces écoles peuvent être des écoles privées hors contrat, mais il en existe aussi dans le système public : par exemple l’École Decroly de Saint-Mandé (Val-de-Marne), l’École de Vitruve (Paris), les classes Freinet dans des écoles publiques de quartier (voir le site de l'ICEM).

Pour en savoir plus :

Soutien scolaire

Soutien scolaire : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les cours et les différentes formules
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Suivi de la scolarité

Sommaire

Suivi du parcours de son enfant

Passage anticipé Redoublement scolaire

Changement d'établissement

Changement d'établissement scolaire

Ces pros peuvent vous aider