Sommaire

Beaucoup pensent que le fait d'être un enfant aux capacités exceptionnelles, "surdoué" ou précoce, est une chance, un don. C'est effectivement une grande richesse, mais pour l'enfant concerné, cela peut aussi être synonyme de difficultés et d’incompréhension.

Les jeunes surdoués doivent parfois affronter un parcours semé d’embûches, tant sur le plan social que scolaire, et il est important qu'ils ne les affrontent pas seuls. En les aidant à comprendre qui ils sont et en les accompagnant au quotidien, leurs parents ont auprès de ces enfants, un rôle crucial à jouer. Voyons plutôt.

Votre enfant est-il surdoué ?

Différentes circonstances peuvent vous amener à vous poser la question :

  • Il/elle comprend très vite, a des raisonnements très poussés à un âge très précoce, se pose des questions fondamentales à un âge précoce également.
  • Il/elle s'ennuie à l'école.
  • Il/elle ne réfléchit pas comme les autres et l'école ne répond pas à ses besoins de stimulation intellectuelle. Un enfant surdoué peut être en échec scolaire, beaucoup le sont d'ailleurs.
  • Il/elle a du mal à se concentrer, vous suspectez une hyperactivité, des troubles de l'attention, etc.
  • C'est un enfant hypersensible, qui peut ne pas se sentir à l'aise avec les enfants de son âge, qui manque de confiance en soi, doute de tout.
  • Votre enfant ne veut plus vivre, il parle de suicide, se pose des questions existentielles, vit des émotions très fortes, tout semble l'atteindre au centuple.
  • Il/elle a du mal à s'endormir, pose sans fin des questions au moment du coucher, souffre d'angoisses.
  • Il/elle est un enfant très sage et appliqué à l'école, mais vous sentez bien que sa soif d'apprentissage est sans fin et qu'il/elle apprend très vite.

Qu'est-ce qu'un enfant surdoué, ou à haut potentiel ?

Un enfant surdoué est un enfant qui témoigne de particularités sur le plan intellectuel et affectif.

Capacités intellectuelles très supérieures à la moyenne

Les psychologues du monde entier s'accordent pour considérer qu'au delà de deux écarts-types par rapport à la moyenne (qui est de 100 sur l'échelle de Weschler - c'est-à-dire à partir de 130) on peut parler de "surdouement" (aussi appelé "douance" ou "surdouance").

Particularités sur le plan affectif

L'enfant précoce présente des particularités dans sa sensibilité, sa façon d'appréhender le monde, et notamment sa capacité de prise de recul. "Les enfants précoces ne sont pas tout à fait des enfants comme les autres, mais comme les autres, ce sont des enfants", rappelle le Dr Olivier REVOL, pédopsychiatre et spécialiste de la précocité et du surdouement (voir notamment son livre : Même pas grave ! L'échec scolaire, ça se soigne).

Ce qui est très déstabilisant pour les adultes, c'est le décalage entre le raisonnement de l'enfant (très supérieur aux enfants de son âge) et sa capacité à faire (qui peut être égale ou en deçà de celle des enfants de son âge) ainsi que son incapacité à prendre les choses au deuxième degré.

Comment réagir face à un enfant surdoué ?

Vous vous demandez si votre enfant est surdoué ? Ne vous cantonnez pas aux images d’Épinal, ça n'est ni une maladie, ni une tare.

Le comprendre pour l'aider

L'image caricaturale du surdoué rejeté de tous, détesté des autres enfants et maltraité par les enseignants ne correspond pas forcément à la réalité :

  • elle y correspondra d'autant moins que vous pourrez comprendre et soutenir votre enfant ;
  • être surdoué est aussi une qualité, une chance, un atout possible : en fait, c'est un potentiel, qu'on développe ou pas !

Influence du regard de l'adulte sur l'enfant surdoué

Comme les enfants précoces sont aussi des enfants hypersensibles, la réaction et, plus encore, la façon dont leur entourage les considère, exerce une énorme influence sur leur capacité à faire de cette caractéristique un atout :

  • Un regard positif, bienveillant et dédramatisé apportera la force et la confiance nécessaires : il aidera l'enfant à développer son potentiel dans la confiance, à croire en lui, à se sentir aimé tel qu'il est, épaulé, soutenu.
  • Un regard critique, des petites phrases dégradantes du type : « Tu ne dois pas vraiment être surdoué », « Prouve-nous que tu l'es », « Le psy a dû se tromper", sont des vecteurs de manque de confiance en soi, de rejet, d'anxiété, d'envies suicidaires. L'enfant se sent comme un vilain petit canard et peine à trouver en lui les ressources pour se développer.

Rappelons-le : un enfant surdoué reste un enfant. Il n'est pas en avance sur tout. Il peut même paraître en retard sur certains aspects de la vie pratique comme dans sa capacité à maîtriser ses émotions, car chez lui elles sont si fortes qu'il ne peut pas les laisser de côté, et il est facilement submergé.

Alors que faut-il faire ?

Un bilan peut s'avérer nécessaire :

  • il l'est parfois quand un enfant s'ennuie et que le parent souhaite qu'il passe une classe :
  • il l'est aussi parfois, pour que l'entourage puisse modifier le regard qu'il porte sur l'enfant.

Car l'objectif, comme en toute chose, consiste à trouver l'équilibre avec une authentique compréhension de l'enfant et de ce que sa particularité implique sans tomber dans l'excès qui ferait porter tout comportement jugé excessif ou décalé sous la coupe de la précocité ou du surdouement.

Enfant surdoué : faire un bilan psy et un test de QI

Recherche d'un psychologue compétent

D'abord, il faut prendre contact avec un psychologue, mais pas n'importe lequel, car ils ne sont pas tous formés ni équipés pour faire passer des bilans psychologiques.

Il faut savoir aussi que l’Éducation Nationale ne reconnait que certains types de tests, et qu'elle ne reconnaît même que la dernière version des tests. Il s'agit donc de bien se renseigner.

Sachez que :

  • Ces bilans sont payants et généralement non remboursés. Il s'agit donc de ne pas se tromper d'interlocuteur ! Certaines rares mutuelles peuvent prendre en charge une partie.
  • Les CMP/CMPP des villes peuvent parfois prendre en charge ces tests, mais de nombreux parents ont fait l'expérience qu'ils n'étaient, en général, ni formés ni compétents pour le faire, ce qui fausse grandement les résultats et peut avoir des conséquences déplorables sur les enfants, qui, de ce fait, ne seront pas compris et pris en charge correctement.
  • En échangeant avec des parents sur les forums sur les Enfants Intellectuellement Précoces (sur facebook par exemple) vous pourrez demander conseil pour trouver un psychologue compétent sur ces questions dans votre région.

En quoi consiste le test ?

Le bilan ne peut être posé que par un psychologue clinicien, après un bilan complet. Il faut savoir qu'un bilan psychologique comprend :

  • un test psychométrique (qui est appelé "test de QI") ;
  • des tests de personnalité.

En France, l’Éducation Nationale ne reconnait que 2 test de QI :

  • l'échelle de Wechsler (qui existe en trois versions selon l'âge : Wppsi, Wisc, Wais) ;
  • le K-ABC.

Pour en savoir plus :

Soutien scolaire

Soutien scolaire : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les cours et les différentes formules
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Suivi de la scolarité

Sommaire

Suivi du parcours de son enfant

Passage anticipé Redoublement scolaire

Changement d'établissement

Changement d'établissement scolaire

Ces pros peuvent vous aider